Biodynamie et cristallisation sensible
Inscrivez-vous à la liste d'envoi
Biodynamie et cristallisation sensible

Biodynamie et cristallisation sensible

En 1924, au cours d’une série de conférences, Rudolf Steiner a présenté les « fondements spirituels de l’agriculture biodynamique », aussi appelé « cours aux agriculteurs ». Ce fut au début du siècle dernier, la première initiative d’une agriculture biologique et écologique qui se dressait devant une agriculture intensive grandissante, dont les conséquences dévastatrices pour l’environnement et la santé humaine étaient déjà pressenties. L’agriculture biodynamique, dans son approche de la nature, adopte un point de vue global où la vie se trouve insérée dans une polarité cosmique – terrestre, soumise a l’influence de forces qui émanent non seulement du rayonnement solaire mais aussi des autres planètes. Selon Rudolf Steiner, le rayonnement des planètes est modifié lorsqu’elles passent devant les constellations d’étoiles fixes et l’activité de ce rayonnement est rythmée par la mécanique céleste, par le mouvement orbital de tous les éléments de notre système solaire. L’influence des planètes infra solaire (Lune, Vénus et Mercure) agit sur terre, dans la vie des plantes, par le détour de l’eau et du calcaire, elle stimule les phénomènes de croissance et de reproduction. L’influence des planètes supra solaire (Mars, Jupiter et Saturne) agit par le détour de la silice quand l’air est chaud, elle permet aux plantes d’élaborer les substances qui constituent des aliments et contribue à organiser ou structurer la matière vivante. L’utilisation des « préparations biodynamiques », crée, là où elles sont répandues, des domaines de hautes énergies, des conditions favorables où la vie végétale et animale peu prospérer naturellement.

La vie se développe ainsi sous l’influence des forces qui rayonnent depuis les lointains du cosmos à travers la terre, l’eau, l’air, la chaleur et la lumière. Ces forces, Rudolf Steiner les a appelées « forces formatrices ». Elles constituent un corps, imperceptible par les sens, qui imprègnent tout organisme, qui engendrent formes et métamorphoses de forme ; il relie tous les phénomènes de croissance et de développement, il englobe tous les processus d’édification d’un être (humain, animal ou végétal) ainsi que tous les processus de déconstruction qui l’accompagne entre la naissance et la mort.

E. Pfeiffer, qui par la suite mis au point le protocole de la méthode dite « de cristallisation sensible », voulu savoir si on pouvait ostensiblement, révéler l’existence de ces forces. Rudolf Steiner lui suggéra de tester les substances avec des sels en solution et de laisser ces solutions cristalliser. De cette manière, en comparant les cristaux induits par des substances dont on connaît la nature et l’origine, on obtient une matière qui permet de montrer l’effet indirect des forces formatrices. C’est par l’étude approfondie de ces forces, par l’observation des effets qu’elles produisent dans la nature, que le praticien de la méthode parvient à lire et interpréter les formes de cristaux qui apparaissent.

Détails et applications de la méthode sur www.vinimage.com

Depuis plus d’une dizaine d’années, je travaille avec cette méthode dans les domaines de l’agro alimentaire et de la viticulture. Pour commencer, j’ai testé des échantillons de vin aimablement fournis par un centre de recherche (il s’agissait de micro vinifications réalisées avec des cépages purs, sur différents terroirs, accompagnés de données analytiques précises sur la nature des sols et soubassements, les constituants chimiques des vins obtenus ainsi que leurs évaluations organoleptiques). Puis j’ai suivi différentes parcelles sur plusieurs domaines en « cristallisant » la terre, les feuilles, les sarments, les baies de raisins, les mous, les cuves, les assemblages de cuves, les vins finis, les vins au cours de leur vieillissement. Nicolas Joly pour la réédition de son livre « Le vin du ciel à la terre » a entre autres, publié une série de tests chronologiques que j’ai réalisés avec sa cuvée « Clos de la Bergerie » 2004. Ces cristallisations mettent en évidence la possibilité de définir (par oxydation) « un chemin réactionnel » lié à l’évolution du vin donc d’anticiper sur son évolution. Ce test n’est qu’un exemple parmi les possibilités de la méthode dont on trouvera plus de détails sur le site vinimage.

La cristallisation sensible ne se substitue pas aux analyses conventionnelles, elle les complète et peu révéler des faits qui passeraient inaperçus. Elle n’est pas réservée à une élite, le coût d’une étude est abordable même pour un petit viticulteur, elle n’est pas seulement l’apanage de ceux qui élaborent déjà, parmi les meilleurs vins de la planète et on leur concède : plus grâce à leur terroir qu’à la cristallisation sensible. Ce qui fait dire à certains critiques que c’est l’homme qui fait le vin (certes), que la biodynamie n’y ait pour rien et que la science à autre chose à faire que de comprendre la cristallisation sensible ! En attendant patiemment que la science s’intéresse à ce phénomène, de nombreux viticulteurs font appel à cette méthode, ils la considèrent et l’utilisent simplement comme un outil d’aide à la décision... Randall Graham m’a déjà invité deux fois en Californie pour « l’initier » à ce procédé. Si techniquement la mise en œuvre de la méthode est relativement simple (bien qu’elle exige en contrepartie beaucoup de rigueur), la lecture des images est nettement plus complexe et les années d’apprentissages ne se comptent pas. Pour parvenir à saisir par la pensée, par la connaissance imaginative, l’activité des forces formatrices, il nécessaire de faire des milliers de cristallisations et c’est alors seulement, grâce à une approche phénoménologique, que les signes qui apparaissent dans ces cristaux prennent leur véritable signification.

Christian MARCEL




 
Brasserie artisanale et pizzas originales >>
Tapas * Bar à vins * Grillades et mijotés >>
Traiteur et Chef privé >>
Québec Locations - Location chalet - location B&B
Accueil | Emplois | Notice légale | Annoncez | FAQ | Plan du site | Nous joindre | Réalisation du site : D ÉCHO D